Vésicule biliaire (cholécystectomie)

 
La cholécystectomie consiste en l’ablation de la vésicule biliaire en raison d’une pathologie de celle-ci ou en lien avec celle-ci, il s’agit le plus souvent de problème de calcul de la vésicule biliaire (lithiase vésiculaire). C’est l’une des interventions les plus courantes en chirurgie digestive en raison de la fréquence de lithiase vésiculaire
 

► Indications 

Tout calcul biliaire compliqué est généralement opéré. Il y a complication si le calcul a entraîné :
 
  • Cholécystite .
  • Pyocholécyste (la vésicule se remplit de pus).
  • Angiocholite , où le traitement doit être plus complet.
  • Pancréatite chronique .

►  Préparation

  • L'intervention nécessite d'être à jeun.
  • Généralement l'hospitalisation débute la veille, comme pour toute opération de l'abdomen.
  • Il n'y a pas de régime précis les jours qui précèdent l'intervention.
  • L'opération se fait sous anesthésie générale .
  • Elle est donc précédée par une consultation avec l'anesthésiste pour vérifier l'absence de contre-indication, et la faisabilité de l'intervention.
  • L'abdomen est lavé, rasé et badigeonné avec une solution antiseptique.

►  Intervention

La vésicule biliaire est ouverte et les calculs biliaires retirés.
La vésicule est généralement endommagée à la suite des cholécystites qui ont motivé l'intervention. Elle est coupée, extirpée et retirée. Une suture est effectuée pour que le canal cholédoque soit de nouveau imperméable.
On vérifie qu'il n'y a pas de calcul restant qui serait passé inaperçu, et on retire le fibroscope. L'abdomen est aspiré de tout le gaz carbonique injecté.
Puis les incisions sont suturées.

 

► suites opératoire

  • Ce sont les mêmes que pour toute intervention : suites opératoire et évolution de la plaie opératoire .
  • En raison du gaz carbonique injecté, une douleur résiduelle peut persister durant quelques heures voire quelques jours au niveau de l'épaule droite ou gauche. Elle est liée à un pneumopéritoine qui se résorbe rapidement.
  • De simples médicaments antalgiques suffisent contre la douleur.
  • Le régime alimentaire après l'opération consiste en des aliments liquides, puis semi-liquides, puis solides.
  • Les activités journalières doivent être reprises lentement et selon un calendrier qui sera fixé par le chirurgien. cela peut aller de quelques jours à plusieurs semaines selon la technique et les complications éventuelles.

Offre Spéciale

  • Remise 18% pour la deuxième intervention
  • Remise 20% pour la troisième intervention
 

 

REJOIGNEZ-NOUS SUR
Vidéos
Articles